Les grands objectifs du schéma de structure

Le schéma de structure est un outil qui permet de guider la commune dans la gestion du développement de son territoire. C’est parce que cela permet d’éviter de gérer au "coup par coup" qu’Ecolo a lancé la réflexion dans la fin des années ’90.

Publié le samedi 7 janvier 2012

En juin 2000, Michel Jehaes, échevin à l’époque, proposait au conseil communal les objectifs du schéma de strucuture. Ces grands objectifs ont été approuvés à l’unanimité après un long processus participatif. En 2001, le MR entrait en majorité avec la charge de l’aménagement du territoire, et depuis, plus rien n’a bougé. Le nouveau Collège a mis un groupe de travail en place pour relancer le projet. Ecolo s’y est investit aux côtés de citoyens membres de la CCATM.

Voici les grandes lignes des objectifs qui ont été approuvés en conseil communal le 29 janvier 2009. Le MR s’est abstenu... Ecolo a préféré apporter sa contribution pour une démarche qui devrait nous aider d’améliorer notre développement durable. Nous resterons toutefois très attentifs pour que ces "grands objectifs" se traduisent dans des politiques concrètes.

Oupeye :
-  commune ouverte à une population diversifiée ;
-  s’adapter aux besoins des différentes tranches d’âge ;
-  conserver ses qualités rurales ;
-  poursuivre l’aménagement des différentes zones d’habitat par :
- la création ou le renforcement des espaces de collectivité ;
- la non dispersion des activités économiques ;
- l’intégration des nouvelles constructions dans le contexte bâti ;
- la réintroduction d’éléments de végétation d’essences locales ;
- l’adaptation des voiries et des espaces publics en fonction de leurs rôles ;
- améliorer l’aménagement, l’accessibilité et la proximité des équipements collectifs ;
- au niveau technique, prévoir :
- les réseaux d’équipements techniques en fonction du développement des zones urbanisables ;
- encourager les entreprises à produire elles-mêmes leurs sources d’énergies alternatives ;
- veiller au respect des normes édictées par la PASH pour les nouvelles constructions ;
- réduire et intégrera les éléments liés aux réseaux d’équipement techniques dans l’environnement naturel et bâti ;
- sensibiliser sur la problématique des économies d’énergie et la réduction des nuisances ;
- poursuivre sa politique en matière de réduction et gestion des déchets ;
- au niveau des activités économiques :
- une attention particulière sera portée sur les activités agricoles ;
- valoriser les ressources du sous-sol, en évitant les nuisances ;
- réhabiliter des sites d’extraction en maîtrisant l’impact sur l’environnement ;
- favorise l’implantation d’activités économiques créatrices d’emplois ;
- structurer les localisations en fonction de l’accessibilité en privilégiant la voie d’eau et le rail ;
- tenir compte de l’intégration urbanistique et paysagère de la plate forme multimodale d’Hermalle-sous-Argenteau ;
- organisation des déplacements :
- intégrer la composante mobilité dans le développement et l’aménagement des zones urbanisables (référence au PICM, Plan Urbain de Mobilité) ;
- hiérarchisation de la voirie en fonction des besoins de déplacement intra et extra-muros, des noyaux habités existants et potentiels ;
- modération des vitesses par l’organisation et l’aménagement de la voirie ;
- organiser la problématique des stationnements ;
- augmenter et diversifier l’offre de déplacements en transport en commun ;
- attention particulière sur les déplacements des personnes à mobilité réduite ;
- milieu naturel à promouvoir :
- protection et gestion des sites de grand intérêt biologique (PCDN) ;
- protection et développement du potentiel biologique de l’ensemble du territoire communal ;
- renforcement du réseau écologique avec l’aide des habitants (PCDN) ;
- qualité et perception du paysage à étudier lors d’intervention urbanistique ;
- procédure de décision :
- information et concertation des différents acteurs ;
- formation des acteurs locaux aux procédures de décisions ;
- décisions seront suivies de mesures d’applications, d’évaluation (CCATM)et de respect (RCU)