Intervention au conseil communal du 28 février 2013 sur le projet d’extension des Hauts-Sarts

par Michel Jehaes - Lisez aussi la position d’Ecolo sur ce dossier (pdf en bas de page)

Publié le mardi 5 mars 2013

Extension des Hauts-Sarts – avis sur reconnaissance de zone

Dans ses projets de décisions, le Collège reproche à la SPI d’entretenir la confusion. Et en effet, dans ce dossier, il y a beaucoup de confusion.

Confusion liées aux procédures

Ecolo partage l’avis du Collège sur la confusion engendrée par la concomitance des deux procédures : demande de permis et demande de reconnaissance de zone ; deux dossiers divergents sur certains points et surtout, qui se télescopent. Nous ne pouvons pas, en effet, nous prononcer sur des tracés de voiries appelées à être modifiées suite aux recommandations de l’EIE en cours.

Mais quelles sont les démarches menées par le Collège pour clarifier les intentions de la SPI et les questions de procédure depuis le 17 janvier, date à laquelle la Commune a reçu le dossier et une invitation à mener l’enquête publique pour la reconnaissance de zone ?

Confusion de la population sur l’opportunité du projet

Le plan de secteur a été modifié en 2003 pour affecter cette zone en zone d’activité économique. La procédure à l’époque avait suscité des réactions, mais moindre qu’aujourd’hui. Cette modification du plan de secteur a été annulée par le Conseil d’Etat en 2008 avant d’être à nouveau et définitivement reprise par le Gouvernement wallon en 2010.

Le plan de secteur est donc bien modifié et prévoit d’accueillir de l’activité économique : pour partie de l’industrie et pour partie des fonctions économiques mixtes.

Pourtant, ce fait de droit ne semble pas acquis par la population. Bon nombre de réclamants ne veulent pas de cette extension des Hauts-Sarts ; s’oppose à accueillir toute nouvelle entreprise : « stop aux Hauts-Sarts », « stop à la pollution », …

On peut en effet se poser des questions sur le type d’entreprises à accueillir, sur le phasage du développement des Hauts-Sarts, en privilégiant les zones existantes et les terrains sidérurgiques qui pourraient être abandonnés… Mais il n’est pas envisageable de revenir à l’affectation agricole.

Confusion de la population qui subit une pression croissante sur sa qualité de vie

Au-delà du dossier des Hauts-Sarts, les réclamants (particulièrement ceux d’Hermée) sont choqués des moyens envisagés pour équiper cette nouvelle zone alors que beaucoup d’infrastructure restent en souffrance dans leur village : une mobilité engorgée sur Hermée (principalement sur la rue d’Herstal et sur la rue de Milmort), toujours pas de trottoir entre Hermée et la gare de Milmort (ni de bus), des voiries en mauvais état, une plaine de jeux (J. Absil) qui devrait être requalifiée, …

Même si l’on ne peut pas mélanger tous les dossiers, nous, responsables politiques, devons entendre cette colère. Depuis le réaménagement de la rue d’Oupeye et du centre d’Hermée avec des subsides que j’ai pu aller chercher avec des fonds européens, quels sont les derniers investissements sur Hermée ?

Confusion sur les intentions politiques de la Commune

Le Conseil communal, unanime, s’est exprimé en faveur de la modification du plan de secteur. Nous y avons mis des conditions.

En 2010, le Collège a déposé un projet d’avis favorable sur l’extension de la zone 5 (Milmort), puis l’a modifié le jour de séance du Conseil et notre Assemblée a finalement rendu un avis unanimement défavorable sur l’extension vers Milmort – Fexhe-Slins.

Pour cette fois encore, le Collège a déposé un projet d’avis défavorable sur la reconnaissance de zone, puis le modifie en commission communale pour proposer un avis « réservé ».

Mais le dossier va suivre son cours. Peut-être faudra-t-il relancer la procédure de reconnaissance ? Mais la SPI, à l’invitation du Gouvernement wallon, poursuivra la concrétisation de la mise en œuvre de cette extension.

Dès lors, quelle est la vision du Collège sur ce dossier. Cet avis « réservé » préjuge-t-il d’un blocage sur le dossier ? Ou restez-vous déterminé à accueillir de l’activité économique dans ce projet d’extension ?

Quelles sont vos conditions ? Financières ? Autres ? Comment allez-vous gérer ce dossier ?

Et demain ? Le dossier reviendra-t-il ou restera-t-il bloqué ?

A télécharger

position Ecolo

La position d’Ecolo sur le dossier "Extension des Hauts-Sarts"


Document PDF - 111 ko - ouvrir document